+229 90 92 27 20

contact@apcmbenin.org

Mines du Bénin : L'OR

 Plusieurs indices d'or, les uns alluvionnaires et les autres éluvionnnaires et filoniens non encore évalués dans plusieurs localités des communes de Toucountouna, Natitingou, Kouandé, Copargo, Djougou, Péhunco, Ségbana, etc... sont reconnus au Bénin de même que les gisements alluvionnaires (Sarga, Sina-Issiré) et filonien (Perma) de dimensions assez modestes et les anomalies géochimiques avec des valeurs anormales allant de 100ppm à 8ppm.
 Ces dernières années, de nouveaux métallotectes présentant des persectives sérieuses ont été découverts.

Connaissances antérieures sur les indices d'or

1927 : découverte des premiers indices d'or dans l'Atacora;

de 1939 à 1959 : mise en exploitation du placer de Perma;

de 1959 à 1965 : recherches sur l’or avec évaluation des teneurs et réserves dans les secteurs de Perma, Sina-Issiré et Tanéka. Des filons de quartz à fortes minéralisations aurifères ont été découverts ;

de 1965 à 1984 : poursuite des travaux avec l’assistance du Projet Minier de l’ONU et du projet Soviétique (TECHNOEXPORT) ;

de 1991 à nos jours : travaux de prospection géologiques et minières dans les secteurs de Alédjo-Koura, Djougou, etc.

1927 : découverte des premiers indices d'or dans l'Atacora;

Aperçu des nouvelles cibles pour la prospection de l’or

Les Schistes des localités de Souroukou, Kouba et Fô-Tancé et leurs produits d’altération renferment des teneurs en or qui varient de 1 ppm à 25 ppm, la plupart des teneurs étant supérieure à 5 ppm ;

Le Complexe de Yanyanmou montrant des Schistes et filons de quartz boudinés ;

Les Amphibolites de Bourame et gneiss amphibolitiques de Kouandé où l’or a été dosé dans les gneiss au spectromètre d’absorption atomique avec une teneur de 72 ppm ;

Le Secteur de Gogounou a été aussi exploré jusqu’à la rivière Bouli avec des résultats très impressionnants

Les granitoïdes de la région centre du pays qui renferment des minéralisations aurifères à des teneurs non négligeables