+229 90 92 27 20

contact@apcmbenin.org

Mines du Bénin : Autres ressources

Les gisements de pierres ornementales

 Marbre : Il est localisé au niveau de plusieurs sites à savoir: Idadjo, Montèwo, Bagbononhoué, Assiyo, Lanta, Atomey-lonkly, etc. Les réserves sommairement évaluées pour l’ensemble sont estimées à plus de 10 milliards de m3. Ces gisements se présentent sous plusieurs couleurs dont le blanc, le gris, le blanchâtre, le verdâtre, etc.
 Gabbro : Essentiellement localisée à Bétérou, elle se présente sous forme de massif dont la réserve est évaluée à plus de 2 milliards de m3. La monzosyénite est une roche à grains fins (2 à 5 mm) dont la couleur rose en surface fraîche diffère peu de sa teinte en surface altérée. La roche est composée de plagioclases, de feldspath, alcalins, de calcite, de zircon, d'apatite et occasionnellement de la biotite et de l'aégyrine.
 Monzosyénite : Il affleure essentiellement à M’bétékoukou dans la commune de Dassa-Zoumè et est estimé à plus de 3 milliards de m3.
 Granulite : Localisé dans les villages de Dérouvarou et de Kompagourou, la réserve est à plus de 14.000.000 de m3.
 Quartzite : Non évalué il constitue toute la chaine atacorienne dans Département de l’Atacora. Les quartzites de l’ATAKORA sont les seuls produits en pierre taillée exportés par le Bénin. La carrière de KOTA, qui est exploitée par la société française COGESTONE, se trouve à quelques kilomètres au sud de NATITINGOU. De là, plusieurs pistes bien aménagées mènent dans la chaîne de l’ATAKORA vers d’autres affleurements de quartzite.

Les matériaux de construction

 Le calcaire : Localisé dans les formations du Paléocène Inférieur, moyen et supérieur, les gisements de calcaire sont éparpillés partout dans les formations sédimentaires et se localisent essentiellement à:

Gisement d’Onigbolo : 90.000.000 tonnes environ actuellement en exploitation par la société SCB LAFARGE;

Gisement de Massè : 17.000.000.tonnes environ exploité par la NOCIBE;

Gisement d’Ahlan : 50.000.000 tonnes environ ;

Gisement de Gbakpodji : Plus de 15.000.000 de tonnes en exploitation par la Société CIMBENIN

Gisement Tchito-Dénou : Gisement non encore évalué mais prometteur.

 Le sable : Les réserves disponibles sont:

Le gisement du Sud-ouest Bénin : dans les zones marécageuses de la lagune côtière. Les réserves globales sont évaluées à plus d’une dizaine de Milliards de m3, ces réserves sont en exploitation industrielle par dragage

Le gisement de Tori Bossito : Les réserves d’une portion de ce gisement sont évaluées à plus de 2.000.000 m3

Les gisements de la vallée de l’Ouémé et autres restent à évaluer

D’autres gisements existent dans la vallée de la Sô, à kétou sur le plateau et à l’intérieur du pays.

 L’argile : Elle existe dans certaines zones du socle cristallin et dans le bassin sédimentaire côtier.
Les réserves connues sont celles de :

Gisement de Zogbodomè : Plus de 50.000.000 m3;

Gisement de Gbédji-kotovi : Plus de 60.570.000 m3;

Gisement de Massi : Plus de 30.000.000 m3

Gisement de Sê dans le département du Mono : Réserve non encore évaluée.

 Le kaolin : localisé dans la commune de Kétou. Il se présente sous deux formes: la forme oxydé de couleur grisâtre, blanchâtre à verdâtre artisanalement exploité par les femmes qui les cuisent et les écoulent sur les marchés locaux et au Nigéria frontalier comme pansement gastrique communément appelé kalaba et la forme blanchâtre à blanche pure que l’on trouve sur une étendue de plus de plusieurs kilomètres de long en large. Les réserves de kaolin sont estimées à plusieurs d’une dizaine de milliards de m3. Les travaux sont en cours pour sécuriser l’étendu de ce gisement dont l’importance en céramique, en agriculture, en santé est mondialement reconnu. Il est utilisé couramment dans la production de porcelaine, de chaux, de plâtre et de pâte à papier.
 Le gravier roulé et la terre de barre : Des grands gisements de gravier roulé, de la terre de barre sont disponibles et exploités dans le sud du Bénin et participent au développement du pays.